Partagez | 
 

 nash - tomorrrow is far away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: nash - tomorrrow is far away   Mer 2 Mai - 22:19

dossier mutant
NOM – Ackerman
PRÉNOM – Nash, Kenny
ÂGE – 28 ans
MÉTIER – Pirate Informatique
GROUPE – The Trail
AVATAR – Ezra Miller
LIGNÉE – Inée.
MUTATION – Barrière Psychique.
DESCRIPTION DU POUVOIR – Nash est très résistants à toute intrusion mentale, qu’il s’agisse de pouvoirs psychiques ou empathiques, d'hypnose, etc. Il ne peut être manipulé mentalement et les télépathes sont incapables d’entendre ses pensées.
MALUS – La barrière se place aussi au niveau des émotions et sentiments. Elle lui ôte alors toute sensation. Quand l'utilisation dure plus longtemps, le cœur s'emballe et il peut apparaitre certains saignements de nez, parfois plus ou moins graves.
– PERSONNALITÉ ET PHYSIQUE –
Un mètre quatre vingt et des poussières. En fait, il ne sait pas, parce qu'il ne se mesure jamais. Et c'est pareil pour son poids. Il a dû monter deux ou trois fois sur la balance pour satisfaire le médecin. Alors il ne sait pas trop combien il pèse. Ce qu'il sait, c'est qu'il est dans ce qu'ils appèlent la "norme" et qu'il vaut mieux y rester pour sa santé physique. Histoire de compenser sa santé morale. Parce que ça a jamais été simple avec Nash.

On peut pas dire que ce soit un psychopathe, y'a seulement quelques signes qui trompent pas. Disons qu'il n'a pas de sentiments positifs ou négatifs, pas d'émotions, ni sourires, ni larmes. Une physionomie figée. Pas de culpabilité, pas de souffrance, pas de contacts sociaux. Alexithymique qu'ils disent. Alors Nash, il est à l'écart, c'est un solitaire qui n'a jamais vraiment eu beaucoup d'amis. Aucun en fait quand on compte, juste quelques camarades. Alors c'est quelqu'un d'assez asocial qui n'a pas vraiment conscience de ce que représente vraiment le contact humain. Il sait comment discuter, comment débattre ou comment complimenter, mais il n'en a jamais l'occasion. Le truc c'est qu'il se sent mieux seul qu'en communauté. Triste mais véridique.

Mais Nash est très intelligent. En fait il sait anticiper chaque situation, il analyse et tente de trouver des solutions. Alors parfois c'est rapide, mais parfois ça prend du temps, mais globalement, il sait s'en sortir. De ce fait, il est très patient. Il ne s'énerve pas parce qu'il rate quelque chose ou parce qu'un chargement est trop long. Il prend le temps. De plus le fait de prendre son temps lui permet de se concentrer sur les choses qu'il fait. Il ne bâcle rien parce que c'est un perfectionniste dans l'âme. Il faut que tout soit bien fait. Alors il se terre en silence. S'enterre et s'enterre dans sa chambre.

Bouillant de l'intérieur. Serein de l'extérieur. Nash c'est un décalé, un atypique, un déviant, un hors norme. Nash c'est des cris silencieux qui ne se feront jamais entendre.
– AVANT L'ATTENTAT –

Baltimore c'est quoi ? 622 104 millions d'habitants, plus ou moins. Et y'a fallu que je tombe là-dedans un 6 octobre 1990. Au beau milieu de la pluie des arbres qui se dénudaient. Une île paradisiaque au fin fond des îles Fidji ou un iglou en pleine mer arctique ça m'aurait suffit. Mais faut croire que la vie en a décidé autrement et que malgré moi je devais me retrouver ici, dans ce coin de Maryland. Disons que c'est pas le Bronx ou Détroit, mais y'a toujours moyen de faire mieux.

Ma vie n'a jamais été grandiose ou spectaculaire. Je veux dire, qu'est-ce que je pourrais bien raconter à mes enfants si j'en avais ? J'ai pas d'histoire rien qui vaille le coup. Et puis à quoi bon les effrayer. Mais si je pouvais faire une biographie, peut-être que quelques aspects tordus de ma vie intéresseraient certains psychologues.

24 juin 1996. C'est le jour où mon père a acheté une friteuse. Le jour où j'ai trempé mon index gauche dans l'eau bouillante de l'appareil en me disant : peut-être que je ressentirai quelque chose. Sur le coup ça fait mal. Une brûlure au 3ème degré qui me marquera toute ma vie. Ma peau qui se déchire et qui fond. C'est moche, c'est pas beau à voir. Mais ça s'arrête là. Parce que je suis incapable de ressentir quoi que ce soit. Ca doit être quelque chose dans mon cerveau ou je sais pas, comme si y'avait un truc qui m'en empêchait.

6 octobre 1998. Je ne sortais pas souvent dehors, mais cette fois-ci, ma mère m'y avait obligée. Alors je suis allé jouer avec quelques enfants au ballon, parce qu'on me l'ordonnait. La seule chose que je savais faire était d'aller récupérer la balle quand elle partait trop loin, du moins c'est la mission que l'on m'avait confié. Je n'étais pas fan de sport alors je restais sur le côté et aidais les autres. Ca me rendait normal. Sauf qu'un coup la balle est partie un peu plus loin genre dans les fougères derrières et en courant je suis tombé. J'ai troué mon jean, mais ça je m'en fichais. J'étais concentré sur le papillon qui volait. Il avait l'air si heureux. Doux et léger. Dans son élément. J'ai ouvert ma main et il s'est posé dans le creux. On a crié mon nom et j'ai refermé ma main. Papillon pris au piège.

En tuant j'ai ressenti une forte émotion. Alors j'ai voulu réessayer à plusieurs reprises, mais la chasse est un art et traquer les papillons est plus compliqué qu'on ne le pense. Peut-être viendrait le jour où je tuerai une biche ou un cerf.

2000. J'ai toujours considéré mon père comme un grand débile. Un naze qui ne pense qu'à une chose : que son fil soit hétéro et pas homo. Qu'il ramène une fille, bonne si possible, et que tout roule. Que ce soit un bon gars qui joue au baseball, au football ou au basketball quoi. Pas de chance papa. J'ai dû le décevoir plus d'une fois. Ne pas avoir un fils "normal" ça peut frustrer. Et puis j'ai dû apprendre à me faire à manger tout seul aussi, sinon c'était le diabète assuré avec ses hotdogs, ses pop-cornes et ses sauces à la mexicaine. Rien contre les mexicains bien sûr. Juste que tout ça mit bout à bout ça rend ton corps toxique et tu meurs. En ce qui concernait ma mère, je n'ai jamais su si elle avait fugué au Japon ou en Nouvelle Zélande, mais je ne l'ai jamais vu. Elle a dû considérer les années 2000 comme une nouvelle vie, un recommencement à zéro et elle nous a quitté.

Alors pour essayer de pallier à tout ça, je me suis trouvé un allié de taille. Acheté en 2005: un ordinateur. Une tour et un écran, un processeur et une carte graphique. Un peu de magie et voilà. On obtenait un truc plus ou moins comme moi : pas d'émotion mais une machine qui sait réfléchir et anticiper intelligemment. Alors j'ai voulu trifouiller tout ça. J'ai essayé de comprendre un peu comment un ordinateur ça marchait. Si c'était comme un humain ou non et si y'avait moyen d'installer des émotions, des sentiments. Très vite j'ai vu que c'était peine perdue mais j'ai fais la découverte du piratage alors j'me suis lancé là-dedans. C'était un truc qui me maintenait un peu plus proche de la réalité.

Dès que j'ai chopé le coup de main en 2007, j'ai commencé à m'amuser. Bien sûr je piratais pas les caméras des gens pour les espionner comme certains. Le dark net c'était pas trop mon truc non plus. Ce qui m'intéressait c'était de détourner des fonds pour me faire de l'argent et par la même occasion j'ai essayé de récolter quelques informations sur le gouvernement. Ils m'intriguaient.

Et puis y'a des fois, sans que je comprenne pourquoi, y'avait mon cœur qui s'emballait. De la tachycardie qu'il appelait ça le médecin. Mais je savais pas vraiment d'où ça pouvait venir. Dans la famille, on avait jamais eu de soucis au cœur, si ce n'est mon arrière grand-mère qui était morte d'une crise cardiaque. Pour le reste, je semblais être le seule à couvrir ce genre de maladie. Y'avait peut-être pas de raisons de s'inquiéter, mais l'année 2008 avait été particulièrement intense de ce côté : problèmes respiratoires et boum boum dans la cage thoracique, c'était pas vraiment rassurant.

Ah oui, 29 juillet 2009, j'ai fini par m'acheter un skate aussi, histoire de sortir un peu et de voir du monde même si je parlais à personne. Apparemment il le fallait pour ma santé mentale.

Et puis dans tout ça, jamais eu de copine, jamais eu l'occasion de parler à une fille. Parce qu'honnêtement, qui voudrait d'un mec qui veut tuer des animaux, qui ressent aucune émotion, aucun désir et qui passe son temps à pirater des riches ?

Alors le 16 mai 2010 j'ai signé un petit contrat dans une boutique qui vendait des appareils électroniques. J'étais là pour assurer la sécurité internet de l'établissement et par la même occasion pour conseiller les clients. Le gérant a bien compris que c'était pas mon fort de communiquer, alors il m'a dit de faire comme je pouvais. Et j'ai fais.

Routine et silence.
Ma vie me plaisait.
Je ne plaisais pas aux autres.
– APRÈS L'ATTENTAT –

30 octobre. L'explosion du métro ça m'a fait prendre conscience de trois choses. Déjà, ça bougeait à l'extérieur, y'avait des choses qui se passaient, la fourmilière qui se remuaient. De qui, dans quel but. Je le savais pas encore. Deuxième trucs : on était plus en sécurité nulle part, et ça même si les médias nous parlaient toujours du sentiment d'insécurité des américains, je m'en étais rendu compte à partir de ce moment. Et pour finir, on était différent. Enfin certains, pas tous, mais y'avait les mutants. Et cette révélation ça a probablement été l'erreur monumentale du gouvernent.

Est-ce que moi le petit Nash Kenny Ackerman, le mec le plus insignifiant de Baltimore, était un mutant ? Très bonne question. Je ne savais ni cracher des flammes, ni arrêter le temps. Mais peut-être que cette chose inexplicable qui remuait dans ma tête depuis mes premières années était liée àces histoires.

2 novembre. Et vous croyez quoi, qu'après ça je me suis tourné les pouces dans mon canapé à boire du café ? Moi je buvais du chocolat chaud, je supporté pas la caféine. Je suis resté dans ma chaise, devant mon ordinateur. Déjà, entre deux gorgés brulantes, je me suis demandé c'était qui ce fameux Trail. Quelle origine ? Quelle cause ? Quel but ?

Alors j'ai fouillé un peu les dossiers, j'ai fais des recherches. Tout en mangeant du chocolat parce que ça stimule le cerveau. J'ai cherché longtemps et longtemps mais aucune preuve, rien. Quelques traces d'achat par-ci, par-là, mais qui était la Rhéa et qui était le Trail ? Je n'avais aucun moyen de le savoir. Et ça, ça m'a emmerdé. Voilà que je ressentais une nouvelle émotion. Peut-être une amélioration cérébrale stimulée par mon intérêt à ces organisations.

26 novembre. Je me souviens particulièrement bien de cette journée. Un samedi à traîner sur l'ordinateur sans vraiment grand intérêt. Un samedi à rien faire, ou juste quelques recherches. Mais ça m'a pris, et je me suis demandé ce que je couvrais. Un saignement de nez qui s'est jamais arrêté, qui est sorti de nul part et qui a duré quelques heures. Peut-être la fatigue de ne pas beaucoup dormir ou la chaleur de l'appartement. Mais c'était vraiment louche.

18 janvier. Un chocolat chaud dans un bar. Je déteste les bars mais mon père a voulu m'inviter pour qu'on soit "plus proche l'un de l'autre". Je pouvais pas dire non. Enfin je pouvais, mais je l'ai pas fais parce que j'ai piraté un peu le profil du gérant et j'ai vu qu'il échangeait avec des mecs pour vendre de la drogue. J'ai lu ses conversations et j'ai été heureux de voir que j'allais peut-être récupérer un peu d'argent en négociant pour pas le dénoncer à la police.

J'ai fais semblant de vouloir aller au toilette et j'ai laissé mon père en plan face à son cappuccino. J'ai demandé le gérant en disant que j'étais allergique à un certain type de chocolat. Dommage de consommer un chocolat qui peut potentiellement vous envoyer à l'hôpital et faire fermer un établissement pour raisons sanitaires. Mais y'a personne qui s'est pointé. A la place un mec m'a demandé de le suivre et m'a amené dans une petite ruelle, derrière la batisse.

« C'est vous le gérant ? Vous me donnez combien pour pas que je vous dénonce à la police ? »

Il a eu un bug. Il avait pas l'air de bien saisir et il a plissé des yeux en me regardant.

« Vous savez la drogue, tout ça.
- Ok. Je suis pas le gérant petit. Disons que je suis pas censé trop traîner ici mais je dois faire un petit truc. Alors dis moi, c'est quoi ton nom ?
- Nash.
- Okay, mais ton nom de famille ?
- Ackerman.
- Nash Ackerman hein. Bon, on va essayer un truc. Surtout bouge pas. »

Il m'a regardé bizarrement. Mais je n'ai pas bougé.

« - Okay. C'est confirmé. Bon tu sais ce que t'es petit ? »

Il a vu que je comprenais rien à ce qu'il racontait. Alors il s'est énervé.

« Écoute, je suis télépathe, pouvoir extra-sensoriel. Je lis dans la tête de tout le monde, t'entends, tout-le-monde. Mais, je peux pas lire dans la tienne. Et là intervient le pourquoi je suis là.
- J'en sais rien moi. Je suis juste là pour essayer de me faire de l'argent et...
- Tu es ce qu'on appel un bouclier psychique, pouvoir mental général, genre personne peut entrer dans ta tête, rien, nada. Eh oh tu comprends ce que je te dis là ? Bref. Et donc t'as vu que le gérant faisait du trafic ?
- Et ben en fait j'ai piraté son profil et j'ai vu qu'il échangeait avec d'autres personnes pour vendre de la drogue et comme c'est illégal je me suis dis qu'on...
- Donc t'es un hacker si je comprends bien ?
- Pirate informatique.
- T'es un peu étrange Nash mais tu devrais plaire à Sean. T'as un job dans la vie ?
- Je répare et essaye de vendre des ordinateurs dans une boutique.
- Pas fou ça. Bon que je t'explique un peu plus Nash Ackerman. On a plusieurs dossiers intéressants qu'on conserve au chaud au Trail et le tien a retenu l'attention de Sean. Ton pouvoir est assez particulier et il pourrait bien nous aider. Donc je suis venu faire du repérage, c'est moi qui décide si t'en vaux le coup. T'as pas l'air d'être trop insolent ou trop désobéissant et tes capacités informatiques sont intéressantes. Y'a moyen que ça roule. Ca t'intéresserait ? »

Et là mes yeux se sont illuminés. Mais ma physionomie est restée tout aussi vide. Il a compris qu'il avait capté mon attention et que ça m'intéressait bien plus que ses histoires de mutant ou de dossier. Alors il m'a dit de le rejoindre à vingt heures.

A dix-neuf heure cinquante je l'attendais. Il était bien content de me voir et il m'a fait faire un tour en voiture, pour aller où je savais pas trop. Et puis au bout de pas mal de temps on est arrivé face à un silo, un truc énorme.

« Bienvenu chez les Trails mec. »

Il s'appelait visiblement Luck et il avait une bonne place dans le groupe, on lui faisait confiance. Alors par addition ils m'ont laissé ma chance. Et j'ai essayé de me débrouiller du mieux que je pouvais pour m'intégrer. Parler un peu avec les autres, échanger quelques idées, même si c'était dur. En plus, cette histoire de pouvoir mental qui bloquait toute intrusion dans ma tête me tracassait de plus en plus. Me faisait flipper même. Un nouveau sentiment, une nouvelle amélioration et un nouveau pas vers la victoire.

Et pour ce qui est mon père, j'avais laissé un post-it sur le frigo : « Je pars vivre chez ma copine. 90 D t'aurais dû voir ça. » Je n'avais pas de copine et je ne savais même pas ce que 90 D voulait dire.

Welcome in the rebellion Nash.
– ORIENTATION ET OPINION SUR LA SITUATION –

Je pars du principe que chacun a son opinion et qu'on peut juger personne parce qu'il est différent. Je veux dire moi j'aime tuer des animaux et pourtant je respecterai quelqu'un qui aime les papillons, même si je le trouve niais, et inintéressant. Bref mon point de vue, c'est qu'on vit dans un mode inintéressant, nul, dégueulasse. Je veux dire dès que t'es différent on se moque de toi ou on te jette une pierre à la figure, même si je pense que beaucoup ne savent pas porter correctement un pierre et que c'est interdit dans les lieux publics. Bref. La différence c'est cool. C'est vrai que dans notre monde être différent se traduit plus seulement à la couleur de peau, y'a gens qui crachent du feu, qui t'ensorcellent ou qui arrêtent le temps, certes, mais c'est pas une raison pour les rejeter. C'est pour ça que je suis anti Rhéa. De toute manière je suis anti gouvernement tout court. Le capitalisme c'est ce qui a détruit notre monde : vous savez tu ne peux t'émanciper que par toi-même, tu gardes ton argent pour toi, ton argent t'aidera à vivre et si t'es pas d'argent tu crèves. Bye poor people, hey rich people. On t'engage à l'usine juste avec le salaire qu'il te faut pour vivre et moi je m'engraisse dans ma tour. C'est... euh... berk. Mais je m'éloigne. Tout ça pour dire que je voudrais vraiment vivre dans les îles Fidji ou dans un igloo en Antarctique.

Peut-être qu'en se battant on verra du changement à Baltimore. Et qu'un homme feu inaugurera le premier igloo du parc ? 
NOM / PSEUDO – Nash
ÂGE – 19
SEXE – Man
COMMENT ES-TU ARRIVÉ ICI – Grâce aux tops-sites !
CODE RÈGLEMENT – OK Aurélie
(c) blue walrus


Dernière édition par Nash K. Ackerman le Mar 8 Mai - 10:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arrivé(e) le : 13/03/2018
Messages : 313

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Mer 2 Mai - 22:25

Bienvenuuuuue! :3333


Love, I get so lost
sometimes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Arrivé(e) le : 01/03/2018
Messages : 1052

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Mer 2 Mai - 23:08

Bienvenue sur The Day We Fight !
Bienvenue à toi, citoyen de Baltimore !

Que tu sois d'ici ou d'ailleurs, tes pas t'ont mené dans la ville mère du vaccin qui a provoqué les mutations d'une partie de la population. Tu devras faire un choix, et ce choix impactera ton avenir au sein de notre communauté. La lecture des textes de loi de la ville est inévitable pour une bonne compréhension du monde qui t'entoure, nous t'invitons à te plonger dans leur lecture avant de poursuivre ton aventure plus loin.

Règlement / Chronologie / Annexes / Groupes / Pouvoirs / Bottins


Les autorités compétentes sont là pour t'aider, n'hésite pas à leur envoyer un message si la moindre question te vient en tête.

équipe administrative


N'oublie pas que tu as 10 jours pour terminer ta fiche mais qu'un délai supplémentaire peut être demandé ! Une fois ta fiche terminée, tu devras le signaler dans ce sujet




Bienvenue !  Bon courage pour la rédaction de ta fiche !

Je me permets un petit commentaire d'ores et déjà, l'âge de ton perso et de ton avatar ne coïncident pas. Nous autorisons une différence de plus ou moins 5 ans entre la célébrité et le personnage. Il faudra donc vieillir ton perso ou penser à un autre avatar

Si jamais tu as des questions n'hésite pas !


Nothing burns like cold
(c) ZIGGY STARDUST.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arrivé(e) le : 13/03/2018
Messages : 92

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Mer 2 Mai - 23:39

Bienvenue et bonne rédaction! =)


Colorful Chaotic Cheerful Cloudy
◙ Somewhere by the emerald sea ◙ Where the moon and water meet ◙ Somewhere close to harmony ◙ When the world is sound asleep ◙
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arrivé(e) le : 01/05/2018
Messages : 71

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Jeu 3 Mai - 4:58

Bienvenue ici


I got a feeling now
my heart is frozen
All the phoses and the growsin, happy and after native in my soul : I prayed on the unmovable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Jeu 3 Mai - 10:48

Oy !
Merci pour l'accueil !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arrivé(e) le : 23/03/2018
Messages : 290

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Jeu 3 Mai - 10:50

Bienvenue !


Abel s'exprime en #99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Arrivé(e) le : 21/03/2018
Messages : 276

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Jeu 3 Mai - 10:52

Hey ! Bienvenue !

J'espère que tu te plairas parmi nous

Si tu as des questions, n'hésite pas





I’m gonna tell you something you don’t want to hear. I’m gonna show you where it’s dumped, but have no fear. There’s something inside you, it's hard to explain. There’s something inside you boy — And you’re still the same.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Arrivé(e) le : 11/03/2018
Messages : 578

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Jeu 3 Mai - 11:15

Brouuuuh ce choix de vava
Bienv'nue ! Les prénoms, j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice
Arrivé(e) le : 01/03/2018
Messages : 1052

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Jeu 3 Mai - 14:51

Me voilà donc !  

Alors il va y avoir pas mal de choses à revoir pour que ta présentation puisse être validée  

• Premier point, il te manque un petit morceau du code du règlement.

• Le caractère est un peu court, ce serait bien d'y retrouver tous les qualificatifs des menus déroulants, explicités.

• Ensuite, deux avis plus généraux. Même si ton personnage a ce côté décalé et détaché de tout, cela sonne bien trop "psychopathe". Je comprends bien que c'est un trait important du personnage mais il y a peut-être moyen de le nuancer un peu. C'est amplifié par son histoire familiale assez torturée et ça donne une impression de "trop" en fait.
Sur l'ensemble de l'histoire, cela manque de repères temporels. On ne sait pas trop se situer dans la chrono générale et dans la vie de Nash. Il faudrait soit des années, soit des âges.

• Tu n'abordes pas du tout son pouvoir dans ton histoire, ni sa découverte, ni ses premières manipulations, d'éventuels accidents. Ce sont des points indispensables.

• Et les derniers points sont liés, même si ton personnage est un génie de l'informatique et un hackeur talentueux, il ne pourra pas avoir découvert des éléments aussi incriminant pour RHEA. Qu'il ait des soupçons est une chose mais trouver des traces d'achats comme ça, c'est bien trop facile et sans doute que d'autres auraient pu le faire, et que l'intrigue n'en serait pas là.
De la même manière, il n'a pas pu trouver si facilement le silo et venir simplement toquer à la porte de Trail. Si c'était aussi simple, RHEA aurait mis ses meilleurs agents sur le coup. Donc cette partie-là est entièrement à revoir.

Voilà ce sont beaucoup de modifications qui touchent directement au personnage et son histoire mais malheureusement en l'état ça ne passera pas. Si tu as des questions n'hésite pas à me MP  Et quand tu auras terminé, signale-le par ici

Bon courage !


Nothing burns like cold
(c) ZIGGY STARDUST.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Dim 6 Mai - 15:47

Salut Olivia ! Je viens d'effectuer toutes les modifications, j'espère qu'à présent c'est tout bon. C'est super qu'on ait pu reprendre ces points ensemble, ça m'a permis de bien refaire un point sur mon personnage ! Donc j'ai rajouté du caractère, j'ai daté histoire d'avoir quelque chose de chronologiquement propre. J'ai essayé de nuancer le côté foufou de Nash en enlevant les passages trop wtf et j'ai essayé de faire un truc cohérent au niveau du trail même si l'histoire est un peu évidente et simple. J'espère que ça passera.

Voilà, merci beaucoup pour le temps passé à lire ma fiche et bon courage pour la deuxième salve !
Tu me dis

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
Arrivé(e) le : 01/03/2018
Messages : 1052

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Lun 7 Mai - 19:00

Me revoilà !

Ce n'est toujours pas bon au niveau du code du règlement. Je te corriger ceci

Pour le caractère ça me va ainsi. Les nuances apportées à l'histoire sont également satisfaisantes.

En revanche pour tout ce qui est lié au pouvoir, pour moi ça reste encore trop léger. Je rebondis sur un point que je n'ai pas soulevé la première fois parce que ce n'était pas développé dans l'histoire non plus, mais le malus de ton pouvoir ne me parait pas suffisant. En soit le signe de son pouvoir c'est l'absence de sensation, mais ce n'est pas un malus à proprement parlé parce que ça ne l'empêchera pas d'utiliser son pouvoir. Il faudrait quelque chose de plus handicapant, certains ont des malus qui causent des malaises, de la tachycardie, des saignements de nez, etc. A toi de voir ce qui collerait pour ce pouvoir-là. Et à ce moment-là tu pourras peut-être faire prendre conscience de son pouvoir à Nash plus tôt

Sur le lien avec Trail, je ne suis toujours pas convaincue. Un peu pour les mêmes raisons qu'évoquées au-dessus. Comme Nash n'a pas foncièrement conscience de son pouvoir, c'est un gros coup du hasard qu'il tombe sur un mutant qui veut bien l'amener voir le groupe sans connaître ses intentions, même avec une menace. Ce que je veux dire par là, c'est qu'en n'étant pas capable de lire ses pensées, le gars pourrait très bien ramené un espion ou autre.

Si tu souhaites qu'on en discute par MP, n'hésite pas et quand tu auras pu revoir ces points, pense bien à le signaler dans ce sujet-ci.


Nothing burns like cold
(c) ZIGGY STARDUST.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Mar 8 Mai - 10:38

Wup, modifications effectuées ! J'espère que tout est bon.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
Arrivé(e) le : 01/03/2018
Messages : 1052

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Mar 8 Mai - 17:43

Me revoilà !

Encore quelques précisions/modifications

• Sur son malus, que risque-t-il s'il utilise son pouvoir malgré tout ? En somme jusqu'où peut-il aller ? Qu'est-ce qui finira par le mettre KO ou qu'est-ce qu'il regrettera s'il pousse trop loin.

• Nash n'a pas l'air de savoir ce qu'est RHEA, mais RHEA est un groupe pharmaceutique, tout simplement. Peut-être le formuler pour dire qu'il se demande ce qui se trame derrière mais encore une fois, sans avoir eu de passif avec le groupe, Nash n'a pas trop de raison de se préoccuper d'eux.

• Concernant Luke, je pense que c'est mieux qu'il ne fasse pas un exposé aussi détaillé sur le pouvoir de Nash, sur son propre pouvoir, sur le groupe, etc... dans la rue. Le côté "technique" des pouvoirs n'est là que pour nous guider nous joueurs, en dehors de ça, ça sera plutôt du jargon de RHEA et donc pas vraiment le genre d'explication qu'un mutant servira à un autre mutant. Trail intervient parce que son pouvoir peut être intéressant mais peut-être aussi parce qu'ils savent que RHEA est sur ses traces ? Donc je pense que les explications, Nash les aura surtout quand il rencontrera Sean par exemple, ce que tu peux résumer en une phrase toute simple sans t'embarrasser de trop de détails comme son type de pouvoir etc, par contre tu peux plutôt parler de comment Nash vit cette révélation au final. Sur ce dernier point, c'est surtout un avis personnel. Revois juste le côté détaillé qui ne colle pas avec le contexte du groupe en lui même au moins.

Quand tu auras pu revoir ces points, indique le dans ce sujet-ci


Nothing burns like cold
(c) ZIGGY STARDUST.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice
Arrivé(e) le : 21/03/2018
Messages : 276

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   Mar 8 Mai - 21:07

Suite à ta demande, fiche archivée et compte supprimé !





I’m gonna tell you something you don’t want to hear. I’m gonna show you where it’s dumped, but have no fear. There’s something inside you, it's hard to explain. There’s something inside you boy — And you’re still the same.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: nash - tomorrrow is far away   

Revenir en haut Aller en bas
 
nash - tomorrrow is far away
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Unfinished Business [ Punk / Henry / Husky./ Nash / ]
» Big Show Vs Kevin Nash
» Rick Nash fait ses bagages!
» mes meilleurs prospects
» Friday Night Smackdown - 10 Août 2012 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ THΞ DΛY WΞ FIGHT :: RESTRICTED ACCESS ONLY :: RHEA - TERMINAL ACCESS :: ACCESS DENIED-
Sauter vers: